9 Commentaires pour “DES PAROLES ET DES ACTES. Le duel François Fillon / Martine Aubry en direct !”

  1. mariejez dit :

    Monsieur Fillon je vous ai bien connu à LA FLECHE et SABLE où j’étais au fémininin, votre double attachée parlementaire d’un autre député que le vôtre, Joël le Theule …j’ai péniblement réussi à m’acheter une petite cabane au fond du jardin comme le dirait Cabrel, n’ayant jamais pu aller ni aux sports d’hiver ni en vacances ailleurs que là …rénovant, astiquant et meublant !! à moindre cout s’entend, car la vie est dure pour tous !VOTRE REGLE D OR FAIT QU AUJOURD HUI POUR ASSUMER MA VIEILLESSE ….JE LAISSE 30°/° DU MONTANT DE LA PLUS VALUE SUR MA MAISON SI JE LA VENDS …ET SI JE LA GARDE JE N AI PLUS LES MOYENS, APPARTENANT A LA CLASSE MOYENNE … D EN PAYER IMPOTS ET TAXES …l

    • mariejez dit :

      la valeur ajoutée par mon travail de rénovation devrait me bénéficier …vous même avez eu des subsides sur lesquels vous ne voulez revenir au motif que vous les valez ..mon travail fait que je le valais aussi et vous confondez dans l’examen d’une loi, les immeubles friqués Haussmaniens et les cabanes au fond du jardin …une seule punition pour tous ..Vous êtes antisocial et je perds mon sang froid ..vous connaissez cet air certainement ..MOI JE LE VIS ! je ne voterai ni pour NS qui nous a mis le suppositoire à l’envers avec son traité traitre de Lisbonne, ni pour vous. Vous me décevez, comme toute cette droite d’argent, qui oublie sa terre, son sang et son honneur…sans compter le coeur !

    • fanny dit :

      la valeur ajoutée par mon travail de rénovation devrait me bénéficier …vous même avez eu des subsides sur lesquels vous ne voulez revenir au motif que vous les valez ..mon travail fait que je le valais aussi et vous confondez dans l’examen d’une loi, les immeubles friqués Haussmaniens et les cabanes au fond du jardin …une seule punition pour tous ..Vous êtes antisocial et je perds mon sang froid ..vous connaissez cet air certainement ..MOI JE LE VIS ! je ne voterai ni pour NS qui nous a mis le suppositoire à l’envers avec son traité traitre de Lisbonne, ni pour vous. Vous me décevez, comme toute cette droite d’argent, qui oublie sa terre, son sang et son honneur…sans compter le coeur !

  2. mouf dit :

    Normalement cest a fillon de repondre aux question alors pourquoi il retourne la situation celui ci!!!!!! on demande toujours au PS de justifier ci ou ca et pas a lUMP??

  3. carre dit :

    M. Pujadas vous êtes le présentateur censé être neutre, pourquoi ne pas laisser parler M. Fillon et toujours donner la parole à tout bout de champ à M. Aubry ! Ce n’ est pas comme ça que doit se dérouler un débat. S’il vous plait faîtes la taire ! elle nous saôule ! paroles..paroles… ah! oui le temps de paroles toujours donné à la personne préférée de M. Pujadas qui est trop orienté pour faire cette émission.Nous avons eu le même problème avec M. Le Pen qui a toujours été attaquée pas deux jeunes aboyeuses qui n’ arrêtaient pas de déblatérer. Arrêtons le massacre !

  4. Fanch dit :

    Monsieur Fillon avait très bien préparé sa venue: rien qui dépasse et les ministres bien alignés comme pour la photo de classe, la raie sur le côté pour mes garçons et un petit foulard décontracté pour les filles: blondes bien sûr, la diversité c’était au début…. Monsieur Guéant notre sympathique ministre de l’intérieur était là aussi : celui qui sait si bien mettre les étudiants étrangers dehors…
    Une soirée parfaite avec une soupe bien servie par les journalistes, y compris au moment du « droit de suite »; sauf que Monsieur Fillon n’a rien d’un gentleman; il n’a eu de cesse de couper la parole à Martine Aubry et de la reprendre avec morgue et condescendance avec le ton de celui qui sait et qui est seul à savoir. Bravo pour l’équité homme femme et le respect du temps de parole!
    Formidable donc de bout en bout: sauf pour les 200 000 chômeurs de plus cette année, les sans logements, les étudiants pauvres, les petites retraites, les enseignants épuisés, les élèves sans diplômes, les jeunes sans avenirs, les condamnés au travail jusqu’à 67 ans…. Alors toujours aussi formidable?

  5. guichan dit :

    M. Pujadas n’est vraiment pas à la hauteur de l’évènement, il coupe la parole sans arrêt, privilégie Martine Aubry, on n’a pas besoin de savoir de quel parti il est !! dans ces émissions on ne devrait pas sentir votre appartenance ! et puis M. Pujadas pose toujours des questions sans fondement, sans intérêt, cherche la polémique, il oublie qu’il a le Premier Ministre devant lui. Les journalistes d’aujourd’hui ne sont pas à la hauteur de nos Pères d’hier !!

  6. Mazerolles dit :

    Grand parti pris de M. Pujadas en faveur de Martine Aubry qui monopolisait sans cesse le débat avec son agressivité habituelle.
    F.Fillon ne pouvait pas répondre, et quand il le faisait Aubry lui coupait de suite la parole, sans que Pujadas intervienne bien sûr !
    Il allait même jusqu’à lui dire que « c’était à elle de parler ».
    Incroyable. Je n’envisage même pas de regarder les débats qui suivront avec un tel mauvais arbitrage.
    M. Pujadas a vraiment oublié qu’il avait en face de lui le Premier Ministre de la France, et j’ai trouvé que François Fillon faisait vraiment preuve d’une grande patience !

  7. leonleon dit :

    J’ai regardé l’émission et je me suis fermement ennuyé, les journalistes n’utilisent jamais leur droit de suite, le peuvent-ils? Le débat Mme. Aubry, M. Fillon vraiment quelconque, entre l’ex et sûrement la future premier ministre, 50/50. Une remarque, la semaine dernière durant la retransmission, aucune image sur les amis de M. Hollande qui assistaient en direct à l’émission; hier au soir la part belle a été faîte aux ministres en titre présents, à leurs mimiques notamment quand ils se gaussaient de Mme. Aubry. Ce traitement de la part du réalisateur est indigne mais ne trompera personne. Le CSA devrait être plus attentif à ces détails qui démontrent que les invités au pouvoir, sont mieux traités que ceux de l’opposition.

Laissez un commentaire